Onderhoud Natuurgras

Entretien

Un gazon bien entretenu nécessite les activités suivantes :
*              Fraisage du sol
*              Rycyclingdressen
*              Désherbage sélectif
*              Scarification / balayage
*              Ameublissement en profondeur
*              Réparation des dégâts dus au jeu
*              Epandage de sable
*              Aération, sur une profondeur de 20 à 50 cm
*              Réapprovisionnement en sable
*              Nivellement
*              Réensemencement
*              Semis dans la pelouse existante, en rangs séparés de 3,5 cm
*              Epandage d’engrais
 
 
 
 
Pour effectuer ces activités le plus efficacement possible, nous vous conseillons de tenir compte des éléments suivants.
 
 
Période de repos
 
Après l’exécution des travaux de régénération, les terrains ne devront plus être utilisés pendant une période de 12 semaines au moins en cas de réensemencement partiel et une saison de jeu complète en cas de tout nouveau semis. La durée de cette période pourra en outre être influencée par des conditions climatologiques au cours de cette période, par des facteurs relatifs à la nature du sol et par d’éventuelles autres circonstances imprévues.
 
Approvisionnement en eau / arrosage
 
Si les précipitations sont insuffisantes, vous devrez veiller à assurer un bon arrosage.En cas de sécheresse, cet arrosage devra s’effectuer environ 1 fois par semaine, avec un volume de 15 à 20 mm d’eau,  pour des terrains dont la pelouse est suffisamment enracinée.
 
Si la pelouse n’est enracinée qu’en surface, il conviendra probablement, au cours d’une phase transitoire, d’arroser plus fréquemment, à concurrence 2 ou 3 fois par semaine, avec éventuellement un débit inférieur.
 
Cette fréquence pourra être réduite au fil du temps et revenir à un arrosage hebdomadaire.Pour vous assurer de la nécessité éventuelle de procéder à ces arrosages, vérifiez de temps à autre le niveau d’enracinement (au moyen d’un trou creusé à l’aide d’une bêche), ainsi que le comportement du gazon (n'arrosez qu’à la demande, c'est-à-dire pas trop tôt, mais aussi et surtout pas trop tard).
 
Tonte
 
Une pelouse correctement tondue se développera et grandira bien mieux que les autres.La hauteur de tonte idéale des terrains de sport est d’environ 3 – 4 cm; le gazon sera coupé lorsqu’il atteint une hauteur d’environ 7 - 8 cm.
 
Ce faisant, l’herbe pourra pousser correctement et permettre le développement des conditions nécessaires à une pelouse de qualité.La tonte s’effectuera de préférence au moyen d’une faucheuse; toutefois, la tonte du jeune gazon nécessitera une tondeuse classique, car une faucheuse pourrait extraire l’herbe du sol.
 
En règle générale, les faucheuses ne ramassent pas le gazon coupé ; il est dès lors recommandé de scarifier / brosser le gazon plusieurs fois par année.Ces opérations permettent de ramasser les résidus de gazon, d’aérer le sol en surface et d’éviter l’apparition de mauvaises herbes.
 
Engrais
 
Certaines administrations prévoient un épandage d’engrais complet lors du gros entretien ; d’autres prévoient une fumure partielle et d’autres laissent les choses en l’état.En toute hypothèse, la plupart des terrains de sport sont (très) intensivement  utilisés, ce qui nécessite une fumure de qualité, réalisée toute l’année durant.
 
Il est possible d’utiliser des engrais chimiques à diffusion progressive (dans pareil cas, 2 à 3 fumures annuelles peuvent suffire).L’emploi d’engrais organiques (qui sont aussi, la plupart du temps, à diffusion progressive) est également possible.
 
Toutefois, les engrais favorisent les organismes vivants du sol et génèrent un accroissement des substances organiques dans la couche superficielle.Cela ne pose aucun problème tant que la couche superficielle est maigre (sablonneuse) ; toutefois, la teneur en matière organique pourrait devenir trop importante et rendre la couche superficielle “grasse” (c'est-à-dire peu perméable et glissante)La teneur en matière organique pour les terrains de sport est comprise entre 3 et 5 %.
 
Il y a enfin les engrais chimiques traditionnels comme ceux utilisés dans l’agriculture.Leur avantage est leur large disponibilité, leur faible coût et la possibilité de remédier très rapidement à un déficit en engrais.Leur inconvénient est double : ils doivent être épandus (1x toutes les 4 – 5 semaines) et peuvent entraîner une pousse accrue du gazon, susceptible de perturber le planning des travaux de tonte.
 
Quelle quantité appliquer ?Vous pouvez faire réaliser, par Laboconsult / un Service de pédologie, une analyse du sol assortie de conseils de fumure. Un tel avis est valable pendant 3 ans.Cette analyse précise les quantités d’éléments nécessaires et permet dès lors de formuler des conseils pratiques de fumure fondés sur un (ou plusieurs) des 3 types d’engrais précités.
 
Une règle fondamentale est que, si au cours de la période de fin mars à fin octobre inclus, une quantité mensuelle d’environ 100 kg/hectare (= environ 70 kg/terrain) de KAS ou de NPK 15-15-15 est apportée, vous aurez pratiquement la certitude de procéder à une fumure de qualité, qu’il conviendra peut-être de rectifier sur un certain nombre d’éléments.La fumure devra s’effectuer de préférence avant ou pendant des précipitations, en évitant les périodes de sécheresse et de temps chaud; dans pareils cas, un arrosage abondant devra être prévu pour éviter que le gazon ne brûle.